image
in:http://www.lemondialdubatiment.com

Bientôt se dressera dans le 13e arrondissement de Paris, boulevard des Maréchaux, l’immeuble In Vivo composé d’une biofaçade intégrée de microalgues. Une première mondiale réalisée par les architectes Anouk Legendre et Nicolas Desmazières de XTU Architects et le consortium SymBIO2. Une biotechnologie qui pourrait bien redessiner le visage de l’architecture.

image

Comment cela fonctionne-t-il ?

Les microalgues sont des végétaux microscopiques qui vivent dans l’eau ; c’est intéressant car, dans le bâtiment, on sait faire circuler les réseaux d’eau. Nous avions constaté que de nombreuses façades vitrées n’étaient pas utilisées à 100 %, alors nous nous sommes posés la question suivante : pourquoi ne pas cultiver des microalgues dans un double vitrage contenant de l’eau, sur la surface exposée au soleil ?
Il se trouve également que les microalgues ont les mêmes besoins thermiques que les humains. Si on les conserve à une température entre 16 et 25 °C, elles vont se plaire et se multiplier. Nous pouvions donc tirer parti de l’ambiance thermique du bâtiment qui est déjà conçu pour les humains pour maintenir à température les microalgues qui sont dans les façades. Ce qui permet d’économiser 50 % de l’énergie thermique pour le milieu habité et 80 % d’énergie thermique nécessaire pour la culture de microalgue. C’est une symbiose, comme on peut en observer dans le monde végétal entre une bactérie et une plante, où chacun y trouve son avantage.

image

Deixe uma Resposta

Preencha os seus detalhes abaixo ou clique num ícone para iniciar sessão:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão /  Alterar )

Google+ photo

Está a comentar usando a sua conta Google+ Terminar Sessão /  Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão /  Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão /  Alterar )

w

Connecting to %s